Le Manifeste

Présenté depuis mars 2016, ce « Manifeste » est destiné à tous ceux qui votent, aux 25 millions d’abstentionnistes et aux non-inscrits qui ne croient plus en la politique. Du rejet des urnes au vote extrême, notre démocratie française ne répond plus aux attentes du peuple.

 

L’effondrement de notre société semble irréversible. La dette cumulée de tous les États du monde augmente de 8 milliards d’euros toutes les 24 heures. C’est la fuite en avant des crédits. Le capitalisme consumériste mondialisé nous asphyxie. Nous savons qu’à ce rythme d’ici moins de 40 ans, il n’y aura plus d’abeilles pour polliniser la nature ni de poissons dans nos mers. Quel avenir pour notre humanité ?

 

De l’origine de la création de la monnaie, du regard qui fait la richesse et du constat que la croissance n’est que de la dépense, ce diagnostic nous permet d’élaborer un nouveau modèle de société harmonieuse.

 

Ce « Manifeste » est l’aboutissement d’un travail d’analyses de plus de 25 ans qui conduit Jean-François Harel à se présenter aujourd’hui (mars 2016) à l’élection présidentielle de 2017. Depuis, il analyse les positions des autres candidats, surtout les 11 qualifiés ayant obtenus +500 parrainages, leur compréhension de la situation avec leurs programmes et les commentaires des journalistes et des soi-disant experts. Et maintenant que le nouveau Président de la République est élu, que va t-il faire ?

 

Né en 1958 Jean-François Harel, engagé en politique depuis 1995, est conseiller municipal de Villejuif (94) depuis 2001. Avec 42 ans d’expériences professionnelles, il est aujourd’hui consultant en relations institutionnelles pour de jeunes entreprises françaises innovantes.


Aperçu du Manifeste

1 - L'OBJECTIF : le réveil citoyen du XXIème siècle

  • Comprendre l’effondrement de notre système avant de proposer un traitement de fond et sur mesure pour mettre en place un nouveau système harmonieux et durable,
  • Remettre au centre du débat les fondamentaux qui font la force, l’unité et le rayonnement d’un groupe, d’une collectivité, d’un pays, et pour nous c’est la France,
  • Répondre ensemble aux trois questions : Qu’est-ce qui nous rassemble ? Comment nous unir durablement ? Et quel devenir pour tous ensemble ?
  • Réaliser la renaissance de notre pays avec Force d’Union et d’Espoir pour une France harmonieuse et forte, durable et exemplaire, fière, joyeuse et épanouissante,
  • Générer 95% de suffrages exprimés à toutes les prochaines élections,
  • Honorer les 78%*  des français qui souhaiteraient pouvoir voter pour un candidat hors partis politiques à l’élection présidentielle d’avril 2017. Ce « Manifeste » est une réponse au nom des 25 millions d’abstentionnistes et non-inscrits,

*Le sondage exclusif Ebale pour Atlantico.fr

2 - LE DIAGNOSTIC : destruction coupable de la stabilité monétaire

  • Avec l’abandon des accords qui liaient toutes les monnaies au dollar, lui-même lié à l’or et, en 1971, la séparation du dollar de l’or, les digues de la stabilité monétaire ont toutes sautées,
  • Avec une production sans limite des planches à billets et la généralisation des crédits aux États, aux entreprises et aux particuliers, le surendettement est devenu exponentiel et incontrôlé,
  • Avec une société qui oblige chacun à piller les autres, les États leurs contribuables et usagers, les fournisseurs leurs clients et les citoyens ceux qu’ils peuvent, la tricherie généralisée s’est installée… Le peuple est devenu la caution solidaire du système qui l’asphyxie,
  • Si nous sommes chaque jour plus nombreux à faire le même diagnostic à voix basse, plus personne n’ose le dénoncer à haute voix sans être immédiatement taxé de tous les maux de la terre dans la confusion totale,

3 - LES DÉRIVES: Un capitalisme, vorace et inhumain, à l’agonie

  • Le rêve de l’Eldorado matériel n’aurait enrichi qu’une toute petite minorité en ne laissant que des miettes au plus grand nombre. Cette hypnose collective est en train de nous broyer,
  • Le corporatisme caricatural et le syndicalisme politisé tétanisent notre pays qui se délite avec la sédimentation des médiocrités et l’ignorance formatées peu à peu depuis plusieurs générations,
  • Le chacun pour soi domine partout, gangrénant autant le secteur public que privé et même les associations. D’où les peurs, les angoisses et l’explosion des « burn out »,
  • La conduite des entreprises exclusivement conditionnée au compte de résultat d’exploitation, qui est passé d’annuel à trimestriel, puis mensuel à hebdomadaire et bientôt quotidien puis horaire, impose une pression inhumaine sur tous ses acteurs,
  • La confiance et la loyauté sont violées en permanence,
  • Le capitalisme a fait de ses victimes ses complices ; c’est le paradoxe du problème à transcender,

4 - LE REMÈDE : Ni de droite ni de gauche mais de bon sens avec toutes les tendances d’opinions

  • Comprendre l’origine de ce désordre par une analyse originale de la création de la monnaie avec la prise de conscience que la richesse n’est qu’un regard,
  • Actualiser la « Déclaration des Droits et Devoirs de l’Homme et du Citoyen » votée par la Convention le 23 Germinal An III,
  • Permettre à chacun d’accéder au plus tôt et dans les meilleures conditions à tous les outils du « Bien Vivre Ensemble » et s’y conformer tout au long de la vie,
  • Renforcer nos espoirs, et notre détermination, grâce à la nouvelle vague très bientôt majoritaire des « créatifs culturels » qui assument que le capitalisme consumériste ne les rendra pas plus heureux,
  • Mettre en place notre programme sur trois axes fondamentaux :

 L’Éducation, la Politique, l’Économie

 

L’ÉDUCATION : son administration redevient « Instruction Publique » qui doit développer la confiance en soi par le discernement et alterner l’acquisition d’expériences et de connaissances. Il faut arrêter de formater des « acteurs économiques performants » en leur inculquant plutôt les bases fondamentales des règles et des repères afin de devenir des êtres responsables, c’est-à-dire libres, compétents, engagés, autonomes et épanouis dès que possible,

 

LA POLITIQUE : L’intérêt supérieur de la nation prime sur celui des partis, des castes et des corporatismes… la France doit reprendre en mains sa souveraineté et retrouver l’esprit unanime du Conseil National de la Résistance (1945) pour faire toutes les réformes nécessaires,

 

L’ÉCONOMIE : Ne plus tout conditionner à l’accumulation de l’argent d’une manière obsessionnelle mais remettre en place les règles fondamentales de « l’État bat monnaie » au cœur de la politique économique nationale. Application des principes de la « Charte de La Havane » unanimement signée en mars 1948 par 53 pays pour instaurer une vraie coopération entre les États par une balance commerciale équilibrée pour chacun produisant automatiquement du travail pour tous,

5 - L'ACTION : VOIR le monde tel qu’il est et AGIR tel que l’on voudrait qu’il soit !

« Le Réveil Citoyen du XXIème siècle »

 

C’est parce que nous savons que « l’arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse » que nous voulons rassembler toute cette forêt qui pousse et mettre fin à l’isolement présumé de chacun,

  • Seul un engagement collectif exemplaire, ouvert et déterminé, peut transcender les clivages et rassembler tout notre pays,
  • Combien serez-vous de citoyennes et de citoyens pour : -porter ce diagnostic, ce positionnement et ce programme ? Convaincre +500 maires à s’engager pour soutenir ce programme ?

6 - L’ENGAGEMENT : Un referendum pour validation

  • Après l’élection du nouveau Président de la République, pour un mandat unique de 7 ans, se donner 11 mois pour configurer toutes les dispositions et modèles du nouveau système d’organisation de la société française en intégrant toutes les nouvelles normes et modes de fonctionnement, dépenses & recettes, statuts et procédures, affinage des conséquences directes et indirectes, positives et productives, afin de préparer la « MUTATION » par ce changement de paradigme.
  • Soumettre par référendum ce nouveau modèle d’organisation de notre société au suffrage universel de la France,
  • La naturelle démission du Président de la République ou la mise en œuvre de la France du XXIe siècle par le Réveil Citoyen sera conditionnée par le résultat de ce referendum.