Éditorial

Après avoir constaté l’infinie richesse des connaissances et des capacités humaines disponibles et, malgré tout, ce qui en avait été fait, l’unique alternative se présente : soit rejoindre ceux qui en tirent profit pour eux-mêmes en abandonnant la cohésion de la collectivité nationale au matérialisme mondialisée, soit s’engager pour l’intérêt général de notre pays, qu’elles qu’en soient les conséquences à titre personnel.  

 

Ce Manifeste pour le Réveil Citoyen français du XXIe siècle au nom des 25 millions d’abstentionnistes a été élaboré patiemment, consciemment et inconsciemment, au cours des vingt-cinq dernières années, par une attention, des analyses et des expériences concrètes, pour tenter de comprendre les fonctionnements de notre société et les raisons de son effondrement actuel. Puis, à partir d’intangibles repères, établir une nouvelle organisation de notre société afin de savoir bâtir au quotidien un nouvel avenir harmonieux et durable pour nos générations futures.  

 

Notre engagement c’est de tout mettre en œuvre pour faire renaitre une France réunie, harmonieuse et forte, durable et exemplaire, fière, joyeuse et épanouissante, capable de rassembler une large majorité sur l’évidence du bon sens pour se gouverner en confiance et assurer ensemble notre devenir commun.  

 

À force d’attendre des autres ce que l’on aimerait voir arriver, le temps passe et nous sommes toujours déçus.   C’est pourquoi, j’ai décidé de faire ce que j’aimerai voir depuis longtemps en espérant répondre aux attentes du plus grand nombre de mes compatriotes.    

 

Moi, citoyen français, je vous livre une vision pour notre pays.    

 

Jean-François Harel